UNE VERITABLE POULE AUX "OEUFS" D'OR !

Voilà une histoire de chine comme je les aime. Il était une fois un brocanteur installé dans les Vosges, qui récupère un beau jour un lot de télécabines provenant de la station des Gets, en Haute-Savoie. Destinés à la casse, ces "oeufs" rouge vif avaient été mis en service en 1973. L'homme, qui suscite alors les railleries, ne doute pourtant pas de trouver quelques acquéreurs... Il est très loin d'imaginer l'engouement que ses "oeufs" vont susciter. Le bouche à oreille se met très vite à fonctionner et les cabines partent comme des petits pains. Vendues autour de 3 000 euros, elles ont aujourd'hui retrouvé des secondes vies bien différentes :
- une étudiante des Beaux-Arts de Montpellier l'a relooké pour son sujet de fin d'année,
- des magasins en ont fait leur enseigne,
- une discothèque de Megève a séparé la coquille en 2 pour y installer son DJ !
- plusieurs particuliers en ont fait des cabines de jardins et autres salons de lecture,
- enfin d'autres l'ont acquis par pure nostalgie... comme cette dame qui avait rencontré son futur mari dans l'une de ces cabines (la numéro 60) et qui l'a offert à ce dernier pour ses 60 ans ! So romantic !
Des 42 télécabines initiales ne restent aujourd'hui que quelques exemplaires. Alors, si le coeur vous en dit et si vous avez les quelques milliers d'euros nécessaires, contactez vite Roger Gaudin et ses fils, brocanteurs à Taninges !
 
4a85e32a93a6f3e9414428baacb2c1ab.jpg
Photo DL/Cedran de Sainte Lorette
 
Récit complet à découvrir dans les pages du Dauphiné Libéré, édition du 31 août 2011 !

Commentaires

  • Une super histoire! (d’œuf!) et bon anniversaire!!! :)

Les commentaires sont fermés.