L'ESPRIT DE NOËL...

... est entré ce matin chez L'envers de ma déco. En effet, aidés par nos deux petits "lutins", Monsieur L'envers de ma déco et moi-même nous sommes attelés à l'installation de l'incontournable sapin de Noël. Faux comme d'habitude, car j'ai un peu de mal avec les vrais (l'idée de tuer un arbre pour le décorer me paraît incompatible ; je préfère de beaucoup acheter une bougie qui sente le sapin !).
L'opération s'est déroulée dans l'agitation et le stress de la casse, lutins obligent.... Et avec le même dilemne que l'an dernier : comment faire tenir toutes les décorations accumulées au fil des ans sur le-dit sapin ? A ma décharge, je n'en ai acheté aucune cette année (plus parce qu'un surcroit de travail m'en a empêché qu'en raison d'une volonté de fer... On ne se refait pas que voulez-vous). Par contre, c'est Monsieur qui a craqué sur le salon de Lodève, et acheté deux très belles boules en verre soufflé (il n'a pas eu peur, comme je le lui ai fait remarqué, surtout avec deux enfants en bas âge et surexcités at home).
Personnellement, j'ai trouvé une solution à mon problème : réaliser une "forêt" de sapins (disons une mini forêt avec un grand sapin et deux plus petits autour), et c'est ce que je ferais dès que nous serons dans la nouvelle maison (soit à Noël prochain si tout va bien, pile pour la fin du monde !!!). En attendant, j'ai du faire un choix... Grrrrrr. M'en fiche, je me rattraperais en 2012 !

NOEL sapin.JPG

NOEL Detail sapin.JPG

NOEL botte.JPG

NOEL Pere Noel.JPG

NOEL persos et champignons.JPG

NOEL biblio 1.JPG

NOEL biblio 2.JPG

NOEL Porte.JPG

En parlant de Noël, nous avons décidé d'aller ce week-end faire un tour au marché de Noël franco-anglais du château de Cassan, situé à Roujan (une jolie ville au nord de Pézenas). Durant deux jours, de 10h00 à 17h00, une centaine d'exposants s'y est installée et vous propose bijoux, articles de déco et d'artisanat... sans oublier les fameux crackers de Noël ! Des animations sont en outre mises en place pour les enfants, lesquels n'ont pas à s'acquitter du droit d'entrée (somme toute modique, de 2 euros) en deça de 12 ans. Alors, si d'aventure, vous êtes dans la région aujourd'hui ou demain, allez y faire un tour, ne serait-ce que pour admirer ce magnifique château-abbaye niché dans l'arrière pays et qui se visite du reste toute l'année !

Les commentaires sont fermés.