Chercher la petite bête...

Je ne suis pas une adepte des insectes, il faut bien le dire. La vue d'une araignée me fait passer en quelques secondes à peine en mode hystérique et si d'aventure une bestiole rampante ou volante a le malheur d'atterrir sur moi, ma voix monte illico presto dans les aïgus et mon corps se lance dans une danse pour le moins singulière (pour ne pas dire grotesque) dont les gestes n'ont d'autre but que de virer la-dite bestiole de ma personne.

Pour autant, je n'irais pas crucifier les insectes sur l'autel de la décoration, comme on peut le voir dns certains cabinets de curiosité (à peine écrabouillais-je une araignée ou un moustique de temps en temps, mais c une question de survie votre honneur !). Ce genre de chose, c'est un coup à faire des cauchemars, je vous l'dis ! Et puis, rappelez-vous ce qui est arrivé à un certain Jésus il y a un peu plus de 2 siècles... Faut-il appliquer la méthode aux insectes et aux papillons sous prétexte qu'ils ne font pas partie de la gente humaine ? Tout ça pour dire que les bestioles naturalisées, ce n'est pas pour moi... Mais, car oui il y a un mais, quand il s'agit des sculptures en papier de Laurence Lehel, je dis pas pareil...

Parce que 1- ce ne sont pas de vrais affreux - 2- ils ressemblent sans parfaitement y ressembler car la créatrice utilise des papiers comportant des calligraphies et 3- leur prix est très raisonnable : 68 euros la bestiole dans son cadre en carton. Avec ce post d'ailleurs, je sens que je vais faire un "carton" et pourquoi pas, créer le "bzzzzzzz" !

 

INSECTE 3.jpg

INSECTE 4.jpg

INSECTE 9.jpg

INSECTE 11.jpg


Pour la petite histoire...

Laurence Lehel est diplômée des Beaux Arts d'Angers et de l'école nationale supérieure des Arts Décoratifs de Paris. Après avoir longtemps été styliste textile, elle s'est tournée vers la sculpture "pur papier" ainsi qu'elle estampille chacune de ses créations. Normal dans ce cas, de trouver sur son site, de fausses chaussures plus vraies que nature, des pulls pliés comme s'ils sortaient de notre dressing, des jupes suspendues à leurs cintres comme dans notre armoire et des bikinis criant de vérité. Je vous laisse aller les découvrir en clinquant sur http://laurence.lehel.free.fr (site dont sont extraites les images ci-dessus)

Les commentaires sont fermés.