• Mon trio gagnant chez Roche Bobois...

    Dans la catégorie "les plus belles nouveautés", le prix L'envers de ma déco va à Roche Bobois pour trois de ses dernières créations :

    1- la suspension Teapot Grouping
    On connaissait les lustres réalisés à partir d'anciens couverts en argent de José Estevez, on aimait cette étonnante suspension composée d'une trentaine de suspensions toutes de métal et de blanc vêtues (dont je vous avais parlé dans l'un de mes posts et que l'on peut acheter au BHV moyennant 395 euros), alors, logiquement, on va craquer sur cette version "so british" composée de 7 théières en porcelaine blanche et signée Peter Bowles. On craquera moins en revanche sur son prix : 1 085 euros. De quoi s'étrangler en avalant sa gorgée de thé...

    teapot-gourping-suspension.jpg

    2- l'horloge Cloche Pied
    Toute en rondeur, elle est simplissime mais chicissime avec son pied tout rond en marbre blanc de Carrare ou noir Marquinia, s'il vous plaît ! Le cadran lui, est fond miroir ou Canaletto. Simplicité des formes, analogie ou contraste des finitions des matériaux brillants ou mats, ce petit bijou a tout bon ! Sauf son prix, puisque là encore, ça douille !!!! Comptez minimum 750 euros. Prenez donc le temps de la réflexion (ha ha)...

    cloche-pied-horloges-et-mir.jpg

    3- le lampadaire Birds
    Décidément, les matières tressées naturelles continuent d'avoir le vent en poupe... et ce n'est pas ce lampadaire Birds qui dira le contraire. Celui-ci, qui n'est pas sans rappeler une volière, d'où j'imagine son nom, associe un piétement en métal laqué blanc à un abat-jour en buri qui "emprisonne" de petits oiseaux en céramique blanche et des ampoules ultra discrètes. Bon, je ne sais pas si le "buri" est venu en première classe à bord d'un gros avion de ligne depuis les Philippines, mais le prix atteint une fois encore des sommets : 1005 euros environ... No comment...

    lampadaire-birds.jpg

     

     

    Plus de nouveautés à découvrir sur le site de Marie Claire Maison !



  • 56 heures...

    En ce jour de Fête Nationale (qui sera pour moi travaillé !!!! Ah destin cruel....), quoi de mieux que de parler détente. Et là, détente assurée avec ce splendide modèle de Rocking Chair Driade signé du designer italien Fabio Novembre.

    Comment vous dire, j'aime TOUT dans ce fauteuil : ses courbes audacieuses, entre un pavillon d'oreille humaine et un paon faisant la roue (quoi je dois faire une psychanalyse ?), son trio de couleurs... Bon peut-être pas TOUT puisque, côté prix, on y va gaiement (1631 euros tout de même) ! Mais bon, je le verrais bien sur ma (future) terrasse et moi dessus, à califourchon, avec un bon drink en mains, mes lunettes de soleil sur le nez, à profiter du soleil et du chant des cigales (que j'ai déjà...). C'est dit ! Et vous ?

    Rocking-Chair-Driade.jpg

    POur la petite anecdote, ce fauteuil a été baptisé "56 heures" (d'où le titre "facile" de ce post) car c'est le temps qu'il faut aux artisans pour le réaliser puisque sa fabrication est entièrement manuelle.

    Un vrai travail d'orfèvre pour un fauteuil qui est la synthèse parfaite entre art et artisanat, entre invention et savoir-faire !

    A découvrir sur MADE IN DESIGN
    (site dont est extraite cette photo)
    Fauteuil en aluminium revêtu d'un tressage de fils plastique

  • A bicycletteuh...

    Devinez qui revoilou ? Après un gros passage à vide (beaucoup de boulot et du coup peu de temps libre + un manque d'inspiration flagrant + un chantier de maison à suivre et qui prend beaucoup de temps), revoilà L'envers de ma déco ! Et c'est avec beaucoup de plaisir que je reprends le clavier pour vous parler. En regardant la date de mon dernier post, je n'imaginais pas m'être "absentée" si longtemps... Vous ne m'en voulez pas trop j'espère ?

    Il faut dire que le dossier maison m'a beaucoup (trop ?) occupé (monopolisé ?) l'esprit. Pas à cause d'un quelconque problème, je vous rassure je n'en ai pas eu. Cela avance bien et même très bien. C'est juste que cela m'a demandé beaucoup d'attention, de paperasserie à remplir (surtout pour l'électricité et l'eau), d'allers-retours chez le banquier (pour le déblocage des fonds) et voilà, plus d'un mois est passé sans que je le vois. Bientôt des photos pour vous montrer tout ça, mais j'attends que la pose du carrelage soit finie histoire que ce soit plus parlant visuellement. J'avoue qu'il me tarde maintenant de faire les cartons !!!

    En attendant, le sujet du jour n'aura rien à voir puisqu'il s'agit de la dernière création Moyna (vous savez cette célèbre marque de malles de voyage, aussi recherchée que Vuitton), que j'ai découverte sur la toile et qui m'a juste fait dire quand je l'ai vu : waouh ! L'objet de cet éloge (bref, mais quand même), le voilà : une bicyclette, mais attention, pas n'importe quelle bicyclette... regardez...

    la-malle-bicyclette-par-moynat 2.jpg

    Avouez que ça a de la gueule hein ? Oserais-je vous dire que je n'ai pas regardé, mais alors pas du tout son prix (quand on aime, on ne compte pas) qui, de toute façon, n'était, je crois, pas précisé mais doit être diamétralement à l'opposé d'un modèle Décathlon (attention, je précise que je n'ai rien contre Décathlon, ayant moi même acheté là bas les vélos de mes enfants...). En même temps, il s'agit juste de rêver... On s'en refait une (photo) ?

    la-malle-bicyclette-par-moynat.jpg

    Magnifique cette malle, vous ne trouvez pas ?

    Pour la petite histoire, cette création fait suite à une collaboration avec le chef étoilé Yannick Alléno, qui s'était soldée (et je ne parle pas de prix hein ?) par la création d'une malle "petit déjeuner". Pour le sujet qui nous occupe, les ateliers Moynat se sont donc inspiré (on s'en doute) d'une balade à vélo pour une création toujours aussi nomade : une malle bicyclette aussi chic que pratique. Ce vélo a été conçu sur mesure et offre une version luxe d'un objet du quotidien. Sa malle en cuir monogrammé contient tout le nécessaire pour un pique-nique pratique et raffiné.

    Et puisqu'une bonne nouvelle n'arrive jamais seule, sachez que la célèbre la maison parisienne offre des versions inédites de ses Cabas Initial et Quattro à l'occasion du lancement de sa bicyclette ! Alors heureu(se)x ?