Artistes et Créateurs - Page 4

  • GOOD BYE LOULOU !

    Il y a quelques jours, la muse d'Yves Saint Laurent s'éteignait "des suites d'une longue maladie", comme le précisait dans son communiqué la Fondation Pierre Bergé. Un décès passé, hélas, quelque peu inaperçu, au vu de toutes les joyeuses actualités dont les média se font actuellement l'écho.
    Personnellement, je voudrais aujourd'hui saluer la mémoire de cette grande dame de la mode, qui incarnait une part du chic et de l'élégance à la française. Et puisque dans ce blog il est question de déco, je ne vous parlerais pas de ses bijoux, mais de ses incursions dans le monde de la maison, des collaborations au profit de nobles causes...

    ampoule loulou.jpg

    ... comme cette ampoule, imaginée pour Ithemba, au profit de l'association Dessine l'Espoir... (cf leur site : www.ithemba.fr). Photo : C. Varet

    ... ou cette version très féminine de la chaise Mademoiselle, un modèle unique créé il y a quelques années pour le Sidaction...

    Mademoiselle par loulou-de-la-falaise.jpg

    Elle avait également ouvert les portes de son appartement parisien pour un reportage paru dans un très beau livre de Marie Bariller, publié chez Aubanel et intitulé "Espaces privés - Intérieurs de créateurs de mode" photographiés par Guillaume de Laubier (dont les photos sont restituées ci-après de très piètre qualité par mon appareil). Le sien était à son image : haut en couleurs avec une touche de fantaisie :

    Loulou 1.JPG

    Loulou 2.JPG

    Loulou 3.JPG

    Loulou 4.JPG

    Good bye Loulou !

  • LES "BRUNE" COMPTENT PAS POUR DES PRUNES...

    troncs brune.jpg

    Des troncs d'arbres ? Non des céramiques ! Ces magnifiques sculptures en grès noir et porcelaine sont signées Béatrice Bruneteau. Bluffant ne trouvez-vous pas ? Personnellement, j'adore le réalisme qu'elle a su donner à ses créations. On croirait des vrais !
    Pour autant, c'est par le métier d'architecte que Béatrice a commencé avant de se lancer dans la céramique en 2004, en apprenant le métier à l'Institut de la Céramique Française de Sèvres. Et elle a eu grandement raison ! D'ailleurs, elle a reçu en 2009 le prix départemental SEMA de la création contemporaine et a été, la même année, lauréate du concours La Relève. Au sein de son atelier, baptisé "Brune Céramiques", elle imagine et conçoit ses propres collections, qu'elle expose régulièrement dans des salons et galeries.
    Ses créations peintes à la main sont comme les branches et les écorces dont elle s'inspire : uniques, sensibles et brutes.
    Béatrice Bruneteau, une artiste à suivre...

    Tronc brune 2.jpg

    troncs brune 3.jpg

    troncs brune 4.jpg

    A partir de 200 euros (source Elle Décoration)
    Photos extraites du site www.brune-ceramiques.com

  • L'ELOGE DE LA DIVERSITE...

    Ce week-end, je suis allée faire un tour, comme chaque année, sur le salon ArtNim, dédié à l'art contemporain. Beaucoup (trop ?) de pop art cette année encore... J'avoue ne pas être très fan et m'être du coup demandée ce que j'allais bien pouvoir y découvrir. Et bien pour cette édition 2011, si je devais retenir un artiste, ce serait lui : Alain Amiand, photographe de son état et qui, après avoir été photographe publicitaire spécialisé en joaillerie, a décidé de faire "l'éloge de la diversité" en ne photographiant plus que le mot HOTEL. Ce qu'il fait depuis 7 ans maintenant... Résultat : sa collection de photos d'hôtels compte plus de 22 000 clichés qu'il met régulièrement à jour sur son site.
    Mais pourquoi le mot "hôtel" me direz-vous ? Réponse de l'intéressé : "ce mot est en train de disparaître de notre paysage sous une double influence : internet et le GPS. En effet, grâce à internet, de plus en plus de personnes réservent leur hôtel avant de commencer leur voyage et le GPS leur permet d'arriver à leur hôtel sans avoir à le chercher. Il n'est donc plus nécessaire pour l'hôtelier d'avoir une signalisation extérieure ni de s'appeler "hôtel". Il lui suffit d'être présent avec n'importe quel nom sur les sites de voyages dans la rubrique "Hôtels" en indiquant son adresse ou sa position géographique. Mes photos seront très bientôt le témoignage d'un passé révolu". Je ne suis pas 100 % d'accord avec son point de vue dans la mesure où, lorsqu'on cherche l'hôtel qu'on a réservé en ligne, une fois arrivé sur place, surtout lorsque l'on voyage à l'étranger, il est bien plus commode et plus facile de le repérer avec ce simple mot sur sa façade...  Si l'on va par là quid des enseignes de restaurants et autres boulangeries pâtisseries ?
    Bon enfin, quoi qu'il en soit, je trouve son idée originale et excellente et ses photos vraiment magnifiques. Sur le salon, il les avait assemblées par grandes familles de couleurs, ce qui donnait de très jolis ensembles, que je vous laisse aller découvrir plus en détails sur son site. Il aurait pu aussi les associer par thématiques : les florales, les chevaux, les personnages, les noir et blanc...
    Pour celles et ceux que cela intéresserait, sachez que chaque cliché, tiré en édition limitée à seulement à 50 exemplaires et signé de la main de l'artiste, est à vendre au prix de 330 euros (format 20x20 cm et encadré, 26x26 cm). Certaines photos ont une histoire que vous pourrez découvrir en cliquant sur la vignette. Bon voyage !

    hotel.jpg

     compo escalier.jpg

    Quelques clichés qui me plaisent...

    pd6873-2.jpg

    pd6855-2.jpg

    pd6644-2.jpg

    pd6456-2.jpg

    p8495-2.jpg

    p7778-2.jpg

    p8401-2.jpg

    pg6912-2.jpg

    pg1442-2.jpg

    pg2894-2.jpg

    ALAIN AMIAND
    22 rue Cavagnol
    31500 Toulouse

    Tel +33 680 016 018
    courriel : alain.amiand@orange.fr
    site : www.hotelcomposition.com
    (site dont sont extraites toutes les photos ci-dessus)