L'envers de ma déco - Page 2

  • A table !

    En attendant de pouvoir vous en montrer davantage quant à l'avançée de la maison, et que ces messieurs du carrelage en aient fini pour leur partie (et que du coup j'en ai fini moi aussi avec leurs interrogations  : ça va comme ça madame ? on le met comme ça madame ? - c'est inquiet un carreleur - et surtout que j'en ai fini avec les ascensions de l'échell pour aller discuter avec les gars (va-t-elle tenir et ne pas lâcher une fois que je serais dessus ? la théorie de la gravité va-t-elle s'appliquer ?) car je l'avoue, j'ai le vertige, même sur une échelle !!!), petit zoom sur le futur aménagement intérieur.

    Si nous disposons déjà de beaucoup de meubles (chinés pour la plupart), un questionnement subsiste toujours : QUELLE TABLE DE SALLE A MANGER CHOISIR ? Questionnement qui n'en est toujours pas au stade de la conclusion (que voulez-vous, j'hésite, il hésite, nous hésitons). En revanche, le choix des chaises, lui, est désormais résolu !!! Au moins, on pourra toujours s'asseoir !

    Nous avons craqué pour un modèle vu sur le superbe site Style and Steel. Je pense vous en avoir parlé, honte à moi si je ne l'ai pas fait !!! En tout cas, allez-y, car croyez-moi cela vaut le détour. On y trouve de véritables trésors dont ces chaises qui nous ont tapé dans l'oeil (et un peu dans le porte-monnaie du coup) :

    chaises apres 2.jpg

    Il s'agit d'un modèle scandinave imaginé vers 1955 par l'architecte d'intérieur et designer finnois Ilmari TAPIOVAARA (1914 – 1999). Et que je trouve ma foi très intemporels (à investir, il faut que cela dure...). Hélas pour nous, les modèles proposés sur le site étaient déjà tous vendus ! Je leur ai quand même écrit pour leur demander s'ils n'en avaient vraiment plus et fort heureusement, il leur en restait ! Mais en l'état. Pour l'instant, elles sont donc comme ça :

    Chaise par 4 avant.jpeg

    Mais après une restauration en bonne et due forme, elles seront, comme leurs aînées, comme ça :

    chaises apres.jpg

    Ce qui est, avouons-le, tout de suite plus sympathique... j'adore le contraste bois blond et laque noire... C ce qui a plu à mon mari aussi. En plus, cela devrait se marier à merveille avec la verrière et l'ambiance atelier du lieu... Affaire à suivre...

     

    Photos de...
    STYLE AND STEEL

    Rue de l'industrie - 92 700 Colombes
    www.styleandsteel.com/


  • Mon trio gagnant chez Roche Bobois...

    Dans la catégorie "les plus belles nouveautés", le prix L'envers de ma déco va à Roche Bobois pour trois de ses dernières créations :

    1- la suspension Teapot Grouping
    On connaissait les lustres réalisés à partir d'anciens couverts en argent de José Estevez, on aimait cette étonnante suspension composée d'une trentaine de suspensions toutes de métal et de blanc vêtues (dont je vous avais parlé dans l'un de mes posts et que l'on peut acheter au BHV moyennant 395 euros), alors, logiquement, on va craquer sur cette version "so british" composée de 7 théières en porcelaine blanche et signée Peter Bowles. On craquera moins en revanche sur son prix : 1 085 euros. De quoi s'étrangler en avalant sa gorgée de thé...

    teapot-gourping-suspension.jpg

    2- l'horloge Cloche Pied
    Toute en rondeur, elle est simplissime mais chicissime avec son pied tout rond en marbre blanc de Carrare ou noir Marquinia, s'il vous plaît ! Le cadran lui, est fond miroir ou Canaletto. Simplicité des formes, analogie ou contraste des finitions des matériaux brillants ou mats, ce petit bijou a tout bon ! Sauf son prix, puisque là encore, ça douille !!!! Comptez minimum 750 euros. Prenez donc le temps de la réflexion (ha ha)...

    cloche-pied-horloges-et-mir.jpg

    3- le lampadaire Birds
    Décidément, les matières tressées naturelles continuent d'avoir le vent en poupe... et ce n'est pas ce lampadaire Birds qui dira le contraire. Celui-ci, qui n'est pas sans rappeler une volière, d'où j'imagine son nom, associe un piétement en métal laqué blanc à un abat-jour en buri qui "emprisonne" de petits oiseaux en céramique blanche et des ampoules ultra discrètes. Bon, je ne sais pas si le "buri" est venu en première classe à bord d'un gros avion de ligne depuis les Philippines, mais le prix atteint une fois encore des sommets : 1005 euros environ... No comment...

    lampadaire-birds.jpg

     

     

    Plus de nouveautés à découvrir sur le site de Marie Claire Maison !



  • 56 heures...

    En ce jour de Fête Nationale (qui sera pour moi travaillé !!!! Ah destin cruel....), quoi de mieux que de parler détente. Et là, détente assurée avec ce splendide modèle de Rocking Chair Driade signé du designer italien Fabio Novembre.

    Comment vous dire, j'aime TOUT dans ce fauteuil : ses courbes audacieuses, entre un pavillon d'oreille humaine et un paon faisant la roue (quoi je dois faire une psychanalyse ?), son trio de couleurs... Bon peut-être pas TOUT puisque, côté prix, on y va gaiement (1631 euros tout de même) ! Mais bon, je le verrais bien sur ma (future) terrasse et moi dessus, à califourchon, avec un bon drink en mains, mes lunettes de soleil sur le nez, à profiter du soleil et du chant des cigales (que j'ai déjà...). C'est dit ! Et vous ?

    Rocking-Chair-Driade.jpg

    POur la petite anecdote, ce fauteuil a été baptisé "56 heures" (d'où le titre "facile" de ce post) car c'est le temps qu'il faut aux artisans pour le réaliser puisque sa fabrication est entièrement manuelle.

    Un vrai travail d'orfèvre pour un fauteuil qui est la synthèse parfaite entre art et artisanat, entre invention et savoir-faire !

    A découvrir sur MADE IN DESIGN
    (site dont est extraite cette photo)
    Fauteuil en aluminium revêtu d'un tressage de fils plastique